Barre colorée

Partenaires

logo

Afriscope n°37

logo_grand

Edito : Ecole 3.0

Bande-son : « Deux poids, deux mesures en fonction d’ta voix, ton allure / Ton aisance du langage dans la guerre du langage / Ce monde peut cerner d’où tu viens et j’en ai pas dit plus / Humain, tu restes emprisonné par tes habitus » /// Habitus de Rocé

« L’enseignement n’est pas pertinent en France », a récemment déclaré le responsable du système Pisa d’évaluation du niveau des élèves de 15 ans de 65 pays de l’O.C.D.E. (1). La France y est championne des inégalités scolaires, ne parvenant pas à combler l’écart de réussite entre les enfants issus des milieux dit « aisés » et ceux plus « défavorisés », en termes socio-économiques et culturels. Des disparités accrues parfois par le système éducatif lui-même (2). L’école française s’éloignerait alors de son idéal républicain. Toutefois, partout - et ce n’est pas nouveau - émergent d’autres manières de penser l’école. Toutes parient sur la valorisation de la singularité de l’enfant, et de nos différences comme richesse collective. Ainsi, le Théâtre École de Saint-Laurent-Du- Maroni considère le multilinguisme comme une chance et forme aux métiers de comédien et de technicien du spectacle des jeunes-adultes illettrés ou dont la langue première n’est pas le français. Une valorisation similaire des langues maternelles est faite par l’association DULALA de Montreuil tandis que l’Inalco remarque une augmentation de l’apprentissage des langues africaines par des jeunes Français issus de l’immigration. L’École de la Cité et l’École Miroir entendent faciliter l’accès aux métiers artistiques par la gratuité ; l’une via une formation privée créée par Luc Besson, l’autre soutenue difficilement par des fonds publics. De manière plus traditionnelle l’association les Hussards noirs croit à la démocratisation de l’accès aux grandes écoles. Comment fabriquer du commun dans cette diversité de formes d’éducation, sans oublier les bouleversements que génère le numérique dans le rapport au savoir avec des flux d’informations disponibles partout et en tous lieux ? « Quel apprentissage pour quelle société demain ? » interroge l’historien François Durpaire, avec un élément de réponse : « L’école était une école de la reproduction ou de la conformité : c’est désormais la créativité qui doit primer. L’éducation donne des clés, non pour s’intégrer dans la société mais pour la changer ».

Une école 3.0 à imaginer ! De quoi rythmer la rentrée !

Anne Bocandé

Sommaire

A la Une :

Débats :

Citoyenneté :

Culture :

Separateur
logo_petit

Pour une reconnaissance des métiers artistiques

par Claire Diao


Pour devenir comédien, réalisateur ou scénariste, l’Ecole Miroir et l’Ecole de la Cité parient sur la gratuité de leur formation et la professionnalisation. Une manière d’ouvrir l’accès aux jeunes sans diplôme et issus de milieux populaires. Rencontre avec Isabelle Agid, vice-présidente de l’École de la (...) La suite

logo_petit

Quels auteurs dans les manuels de français ?

par Morgane le Meur


Dans les manuels scolaires de français, de la 3e à la terminale, la place des écrivains des anciennes colonies et des Outre-mer peinent encore à trouver leur place. Explications. La suite

logo_petit

Cet avenir d’éducation sans école est déjà un présent

par Anne Bocandé


Avec l’ouvrage La fin de l’école, les chercheurs François Durpaire et Béatrice Mabilon-Bonfils dressent le portrait d’une éducation nationale française en crise mais également d’une école touchée partout dans le monde par le bouleversement numérique. Plutôt que de voir les outils technologiques comme une (...) La suite

logo_petit

Stéphanie Melyon-Reinette, sociologue-chercheure et artiste

par Melting Book


En lien avec notre dossier éducation, le site Melting Book tire le portrait de Stéphanie Melyon-Reinette. Sociologue et artiste, elle veut créer une école alternative en Guadeloupe. La suite

logo_petit

Faire confiance au multilinguisme

par Hélène Ferrarini


En 2012, les piliers de la Compagnie de théâtre KS and CO décide de créer une Ecole théâtre loin des sentiers battus des formations traditionnelles. Au coeur de leur pédagogie, Ewlyne Guillaume et Serge Abatucci mise sur la diversité (...) La suite

logo_petit

L’apprentissage des langues africaines à l’Inalco

par Aude Konan


Si l’essor d’internet a créé un nouvel engouement pour l’apprentissage des langues africaines en France grâce aux cours en ligne, l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco) observe également une hausse du nombre de ses (...) La suite

logo_petit

Les Hussards noirs à l’école de la République

par Claire Diao


Accéder aux grandes écoles de commerce, de politique ou de droit reste encore très inégalitaire. Les enfants issus de milieux aisés y sont surreprésentés. Des associations d’étudiants de ces établissements renommés se mobilisent pour encadrer des lycéens dans leur orientation. Rencontre avec les Hussards (...) La suite

logo_petit

Bande de filles, de Céline Sciamma. Au-delà des clichés

par Olivier Barlet


Bande de filles de Céline Sciamma a fait l’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs du dernier festival de Cannes. Consécration méritée : le film est passionnant, réjouissant, dynamisant, et clôt en beauté sa trilogie sur l’adolescence. En salles à partir du 22 (...) La suite

logo_petit

Métisse maloya de Johann Berby

par Julien Le Gros


Le chanteur réunionnais Johann Berby nous invite à l’hybridation des cultures avec Métisse maloya son album auto-produit. Sortie prévue pour ce mois d’octobre. La suite

logo_petit

Rano, Rano : entendre les voix d’insurgés

par AfriscopeVirginie Brinker


Raharimanana monte sur scène avec le musicien Tao Ravao pour faire entendre les voix des insurgés malgaches de 1947. Un pan de l’histoire franco-malgache que documentent les photos de Pierrot Men. À découvrir à Limoges fin septembre. La suite

logo_petit

Tiss’ame tisse le pagne

par Afriscope


Antonia David, professionnelle du marketing et de la communication et Alice Lefort, styliste ont donné naissance à la marque de prêt à porter Tiss’ame en 2011. Rencontre autour de leurs nouveaux défis de rentrée. La suite

logo_petit

« L’idée de notre fast n’ good : rapide, mais bon »

par Claire Diao


À 28 ans, Kader Jawneh et ses associés Bacary Fall et Sidiba Doucouré sont à la tête d’un concept de restauration rapide « afro » à succès, Afrik’N’Fusion, qui ouvre en octobre un troisième établissement. La suite

logo_petit

The rumble in the jungle, le rendez-vous de la boxe avec elle-même

par Ramcy Kabuya


Le 30 octobre 1974 est une date mémorable dans l’histoire de la boxe. À Kinshasa, Mohamed Ali bat alors George Foreman. Retour sur le combat du siècle en ce quarantième anniversaire. La suite

logo_petit

Des vacances imprévues à Belleville

par Afriscope


Ce roman-photo conte en trois épisodes les errances et les rencontres de Sakho, en vacances forcées à Paris, dans le quartier de Belleville. La suite

Separateur

Commentaires (Aucun message Messages de forum)


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)